Actualité

Conférences : Autisme, synchronisations sociales et connectivité et Histoire de la greffe d’organes.

  • Santé-Sciences-Technologie,
Date(s)

le 14 février 2020

16h00 - Faculté des Lettres Arts et Sciences Humaine de l'Université de Tours - Amphithéâtre 1 de l'extension (Porte Z, 5 rue des Tanneurs)
Lieu(x)

Ces deux conférences seront données le vendredi 14 février 2020, à 16 heures, à la Faculté des Lettres, Arts et Sciences humaines de l’Université de Tours, amphithéâtre 1 de l’extension (porte Z, 5 rue des Tanneurs) – ENTRÉE LIBRE et GRATUITE

Autisme, synchronisations sociales et connectivité.
Par Catherine BARTHÉLÉMY, professeur de médecine à l’Université de Tours, membre de l’Académie Nationale de Médecine

Si en 2020, nous ne connaissons toujours pas la cause de l’autisme, nous savons que le cerveau des personnes qui en sont atteintes fonctionne autrement, dès la naissance et même avant : un réglage différent des décodeurs sociaux ? Les chercheurs explorent les réseaux neuronaux, leur connectivité, leur plasticité, leur neurochimie, pour dégager peu à peu de nouvelles pistes thérapeutiques.

Histoire de la greffe d’organes.
Par Yvon LEBRANCHU, professeur de médecine à l’Université de Tours, membre de l’Académie Nationale de Médecine

La greffe d’organes est une des plus grandes avancées médicales du vingtième siècle. Les civilisations les plus anciennes l’avaient imaginée au travers de mythes et légendes et, au moyen âge, le miracle de la jambe noire réalisé par Saint Come et Saint Damien a inspiré de très nombreux peintres. Mais ce n’est qu’à Noël 1952 que la greffe du rein de sa maman à un jeune homme insuffisant rénal a permis pour la première fois le rétablissement de la fonction rénale, malheureusement de façon transitoire en l’absence d’immunosuppression. Néanmoins le retentissement planétaire de ce « miracle » de Noël a permis la première réussite durable d’une greffe de rein en 1954 entre des vrais jumeaux, puis, à partir des années 60, avec des donneurs non apparentés grâce aux immunosuppresseurs. La réussite des greffes de rein a entrainé la greffe d’autres organes, le cœur en 1967, le foie, le poumon, le pancréas, l’intestin et plus récemment les membres, la face, l’utérus…

Partenaires :
Site internet : academie-de-touraine.com. Tél : 02 47 93 10 19