Partager

Les carnets d'histoire de la médecine

Les carnets d'histoire de la médecine

Une revue d’histoire de la médecine, réalisée par des chercheurs, enseignants, médecins et étudiants en médecine et en sciences humaines, conçue et mise en ligne par la Faculté de médecine de Tours.

L’étudiant, le chercheur en sciences bio-médicales sont aujourd’hui confrontés à une masse de connaissances et d’informations spécialisées, souvent fragmentées.
Dès 1988, à l’initiative du doyen André Gouazé et du professeur Philippe Bagros, un département de Sciences humaines en médecine était créé à la Faculté de médecine de Tours, intégrant philosophes, sociologues, littéraires et historiens des sciences et des arts.
Les Carnets d’histoire de la médecine se situent dans la continuité de cette conception qui cherche à comprendre comment l’histoire de la médecine s’inscrit dans l’histoire des idées en général, à la confluence de la culture scientifique et de la culture humaniste.
Leur ambition est de proposer des regards pluriels sur des faits et des pratiques de la médecine, d’hier à aujourd’hui, de donner l’état des recherches plus que des résultats, d’inciter à la réflexion critique excluant tout jugement de valeur.

Chaque numéro semestriel comprendra un dossier d’articles sélectionnés par un comité de lecture, rédigés par des spécialistes de disciplines diverses qui analyseront une question, un champ particulier de la recherche à un moment de l’histoire (l’anatomie humaine à la Renaissance, la vaccination, les notions d’expérience/expertise en médecine, la médecine en Touraine, etc…).
Chaque numéro offrira également des comptes rendus d’expositions, de manifestations, des notes de lectures ayant trait à l’histoire de la médecine.

Tout lecteur est donc invité à devenir correspondant et à participer à la vie de la revue.

Une équipe de rédaction et un comité de lecture ont été constitués pour mettre en œuvre ce projet favorablement accueilli par Patrice Diot, doyen de la faculté de médecine de Tours. Nous espérons que vous serez nombreux à y participer, et à y trouver de l’intérêt.

La rédaction Jacqueline Vons et Stéphane Velut

Numéro 1